Toucher de bien-être

À travers la peau,
un toucher intérieur et global de la personne

Le toucher de bien-être est un moment privilégié de profonde détente et d’apaisement intérieur. Les tensions se dénouent, les muscles se relâchent, les pensées se calment, le corps est écouté.

Prendre soin de son corps

Nous oublions souvent notre corps ou le sollicitons à l’excès.

Quand nos pensées tournoient ou que nos préoccupations nous mettent hors de nous, nous ne sentons plus notre corps. Délaissé, il se manifeste par une fatigue, des tensions, des douleurs, parfois même des maladies.

Ressentir du bien-être, être bien avec soi, c’est aussi être bien dans son corps…

Prendre soin de soi

Le toucher de bien-être favorise un retour à soi par la voie du corps. Le ressenti de ses tensions corporelles permet de réaliser sa façon de vivre son corps.

Le corps apaisé, l’esprit peut alors se laisser aller. Les tensions nerveuses et psychiques diminuent peu à peu permettant au corps d’aller plus loin dans un relâchement profond.

Bienfaits du toucher de bien-être

La peau étant richement innervée, c’est aussi sur le système nerveux que le toucher de bien-être agit. Les terminaisons nerveuses vont, par actions réflexes, stimuler tout l’organisme. Et l’on observe :

  • assouplissement et tonification des muscles
  • relâchement des tensions
  • amélioration de la mobilité articulaire
  • stimulation de la circulation sanguine et lymphatique
  • augmentation de la sensibilité tactile et éveil à des sensations agréables
  • soulagement de la douleur par l’activation des neurotransmetteurs ayant un pouvoir antalgique…

Habiter son corps

Le corps, le mental, les émotions se retrouvent en une harmonie apaisée, unifiante, structurante.

Nous habitons alors notre corps, nous accédons à nos sensations, nous percevons nos émotions, nous écoutons notre respiration.

En contactant notre élan vital, nous abordons le monde extérieur avec plus de confiance et de sérénité.

Public

En offrant un espace et un temps rien que pour soi, le toucher-massage s’adresse, hormis quelques contre-indications, au plus grand nombre :

  • pour se faire plaisir, se détendre
  • pour prendre soin de soi durant une période difficile
  • pour entrer en relation avec son corps
  • pour, tout simplement, être touché sans nécessité médicale ou fonctionnelle, amoureuse ou sexuelle
  • pour rompre un isolement tactile ou relationnel
  • pour apprivoiser une difficulté à être touché
  • pour détendre tensions physiques et nerveuses, anxiété, douleur
  • pour intégrer son schéma corporel : maladie, handicap, amputation, anorexie…
  • pour prendre conscience et accueillir les transformations du corps : grossesse, amaigrissement, vieillissement, maladie…
  • pour accompagner une thérapie verbale
  •  …

Intention

Mon toucher s’adresse à la personne entière, pas seulement à ses muscles et articulations. Je l’aborde telle qu’elle est dans l’instant et dans son besoin en visant son bien-être.

Un premier pas

Le toucher-massage peut être un premier pas vers un travail d’évolution intérieure. En reliant ses sensations et ses émotions à une difficulté de vie, le toucher relationnel permet d’approfondir la plupart des motifs de cette liste non limitative.

À partager

Lors d’ateliers DUO, vous pouvez apprendre ou approfondir des techniques de massage pour partager avec un proche le plaisir de donner et de recevoir.

Précisions

Le toucher de bien-être n’est pas destiné à soigner. Les problèmes de santé importants, douloureux ou persistants doivent être traités par des professionnels du secteur médical et para-médical.

Je ne pratique pas de massage « naturiste » comme me le demandent certain-e-s ! Autrement dit, je ne masse pas de personnes nues (et oui, il est nécessaire de lourdement le préciser…).

En pratique

La première séance

Un temps d’échange permet de faire connaissance et de cerner vos besoins et envies.
En me signalant vos éventuels problèmes de santé, vous me permettez de ne pas les contrarier et de m’adapter à votre état.

À moins que vous n’ayez choisi un toucher sur vêtements ou seulement sur quelques parties du corps, vous vous mettez en sous-vêtements.

Vous vous allongez et je vous recouvre d’un drap. Je prends soin de respecter votre pudeur.

Techniques

Le plus souvent, je pratique :

  • un toucher à base de massage californien à l’huile : mouvements amples, fluides et enveloppants,

auquel je peux associer d’autres techniques :

  • la relaxation coréenne : mobilisations, étirements, vibrations,
  • la réflexologie vertébrale : frottements, pressions percussions le long de la colonne vertébrale,
  • la polarisation énergétique : rééquilibrage énergétique,
  • la respiration consciente,
  • la relaxation…

Je ne pratique pas :

  • la massage dit « tantrique »,
  • les caresses,
  • le massage du bout des seins (ça, c’est la dernière demande…)

En aucun cas, le toucher de bien-être n’est médical ou para-médical, sexuel ou érotique.

Durée

Une séance dure une heure ce qui favorise une réelle détente.

Les bienfaits du toucher de bien-être sont d’autant plus profonds qu’une régularité de séances s’installe.

Contre-indications

Hémophilie, phlébite, 3 premiers et dernier mois de grossesse.

D’autres contre-indications absolues existent mais c’est une affaire de bon sens que de ne pas les énumérer : une personne couverte d’eczéma purulent ou avec 40° de fièvre ne vient pas à mon cabinet.

Des précautions sont à prendre à l’égard de diverses pathologies. Prenez soin de m’aviser de votre état de santé. Pour des personnes malades, fatiguées ou douloureuses, un simple toucher attentif est réconfortant et détendant.

Précision

J’emploie les termes toucher de bien-être et toucher-massage pour désigner:

  • l’ensemble des techniques et des gestes manuels qui mettent en contact avec la personne receveuse,
  • et aussi, toute la démarche globale et relationnelle dans laquelle ils s’inscrivent : accueil et écoute de la personne telle qu’elle est.